Plein tarif : 4,70 €
Tarif réduit : 2,60 €

Expositions , Métiers d'arts

TOUT PUBLIC

BIJOUX INSPIRES

Exposition en coproduction avec la Ville de Roanne

En lien avec la 5ème édition de la Biennale des bijoutiers créateurs, se tiendra du 30 septembre 2017 au 7 janvier 2018, au musée des Beaux-Arts et d’Archéologie Joseph-Déchelette, l’exposition "Bijoux inspirés" à ROANNE.

Chaque bijoutier sélectionné pour la Biennale, proposera une création en résonance avec une œuvre de la collection du musée : tapisserie, amphore, pangolin, portrait…
La variété des œuvres sélectionnées donne lieu à une diversité de créations originales. Les 21 bijoutiers participants ont laissé libre cours à leur imagination pour donner naissance à des bijoux étonnants ! 

Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie Joseph-Déchelette a proposé aux artistes une sélection d’œuvres conservées dans ses réserves. Il a pris le parti d’offrir une diversité d’objets tant par le matériau, que la forme ou la période historique : tapisserie, animal naturalisé, dessin, céramique, silex, peinture…

L’objectif était double : stimuler la créativité des bijoutiers en leur soumettant des œuvres originales et présenter au public des objets rarement visibles. Les créateurs ont librement choisi ceux qui les inspiraient le plus. Après une phase de recherches et de croquis, ils ont réalisé des bijoux uniques et spécialement conçus pour l’exposition, en lien avec l’objet qu’ils avaient choisi. Une même œuvre a pu être sélectionnée par des créateurs différents : c’est notamment le cas du pangolin dont les écailles ont été une réelle source d’inspiration pour quatre artistes différents !

 
 
 
Un espace sera dédié à l'invitée d'honneur  : Zhou Yiyan

La collection  cercle White Blanc & Bai

« A partir de la fin 2012, j’ai commencé à travailler avec un céramiste pendant notre temps libre. Un de mes premiers modèles fut un cercle croisé, tout simple, que j’ai présenté avec une tenue réalisée pour le concours de mode du festival d’Hyères. Cela m’a donné envie de continuer ce projet et je l’ai nommé : White Blanc & Bai (Bai signifie blanc en   Chinois). »

Cette collection, dont chaque pièce est unique, est construite autour du cercle : un cercle parfait ou un cercle recomposé à l’aide de morceaux brisés. Pour Zhou Yiyan, le ciel est un rond, et naturellement beaucoup d’objets quotidiens sont de forme ronde : c’est la forme qui pour elle est la plus humaine.

Son choix s’est porté sur la porcelaine pour sa couleur blanche, sa délicatesse ou la liberté donnée par la pâte crue de modeler ce que l’on aime. Après avoir déterminé la forme du bijou, la création de Zhou Yiyan débute par un silence, garant de la connaissance de soi et de son intériorité. Ensuite seulement s’élaborent, pour son art comme dans la vie, les relations à l’autre.

 Ses statues : le projet A l’origine

 Si ses bijoux évoquent la plasticité des sculptures, ces dernières, réalisées en série, lui ont été inspirées par un paysage : « C’est une plage, surplombée d’une jolie falaise, en Picardie, qui m’a poussée à m’exprimer au travers de cette œuvre.  » dit-elle. Mais leur titre fait allusion à l’histoire de la photographie, du masque, à l’époque du noir et blanc, des Surréalistes. Afin de réaliser leurs œuvres, ils avaient recours à des objets variés qu’ils récupéraient et associaient pour explorer les voies de l’inconscient et dépasser les frontières du réel. Man Ray, qui s’exprimait plus particulièrement par le biais de la photographie, eut également recours à ces assemblages, notamment dans le cliché Noire et blanche réalisé en 1925, qui met en parallèle le visage d’une femme blanche et un masque africain de femme noire.

Vernissage le vendredi 29 septembre à 18h, ouvert au public.

Ouverture de l'exposition au public :

Tous les jours sauf le mardi de 10h à 12h et de 14h à 18h - Le samedi de 10h à 18h. - Le dimanche de 14h à 18h.
Ouverture les 11 novembre, 24, 26 et 31 décembre.