entrée libre

Expositions

tout public

EXPOSITION ARTOTHEQUE "LE BIEF"
Sérigraphie, linogravure, eau forte...

Cette exposition met le monde de l’estampe à l'honneur au travers d’œuvres originales d’artistes contemporains (sérigraphie, eau-forte, lithographie, linogravure). Ces œuvres sont prêtées par l’artothèque du centre culturel « le Bief » situé à Ambert (63).

 Exposition ouverte 7j/7 de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h
>> se rendre à la Cure

LE BIEF, PRESENTATION

Situé à Ambert (63) et géré par une association, le Centre Culturel Le Bief propose une programmation dans le domaine du spectacle vivant et des arts plastiques et compte également un lieu de production artistique nommé La Manufacture d’Images.

La Manufacture d’Images est composé d’ateliers équipés pour la création d’estampes et d’une galerie qui accueille expositions temporaires et l’artothèque. L’artothèque est constituée exclusivement de multiples d’estampes. Ce choix d’oeuvres sur papier s’appuie sur le lien fort qu’entretient cette artothèque avec la tradition

QU’EST-CE QU’UNE ESTAMPE ?

Une estampe est une image réalisée à l’aide d’une presse et d’une planche préalablement gravée et encrée.

Une estampe peut être imprimée à plusieurs exemplaires que l’on nomme « épreuves ». Les épreuves ne sont pas parfaitement identiques du fait de l’intervention manuelle (encrage, pression).

Il existe plusieurs techniques de réalisation d’estampe. En voici quelques-unes.

LA SERIGRAPHIE

La sérigraphie consiste à faire passer de l’encre à travers les mailles très fines d’un écran à l’aide d’une racle. L’encre est ainsi déposée sur le support à imprimer.

LA LINOGRAVURE

Le graveur retire de la matière de son support (bois, lino) afin de laisser (d’épargner) une surface en relief. C’est cette surface en relief qui recevra l’encre permettant, une fois le pressage exécuté, l’impression.

L’EAU FORTE

Sur une plaque de métal préalablement recouverte d’un vernis, l’artiste dessine à la pointe métallique. La plaque est ensuite placée dans un bain d’acide qui « mord » les zones à découvert et laisse intactes les parties protégées. Après nettoyage du vernis, la plaque est encrée et mise sous presse.

LA LITHOGRAPHIE

L’artiste dessine au crayon gras sur une pierre calcaire. Puis, il fixe les graisses sur la pierre à l’aide de gomme arabique et la recouvre d’encre grasse. L’encre se dépose uniquement là où il y a du gras. Une feuille est déposée sur la pierre, et le tout passé sous la presse.